Coeur du Sundgau > Lire un article > LA Profession de Foi
le 08/06/2018 à 14:15
Insriptions 1ère Communion - Rappel
Il est encore possible d'inscrire les enfants nés en 2010 au parcours de préparation à la Première Communion: jusqu'au 31 juillet 2018 au presbytère de Hirsingue ...
le 29/10/2017 à 21:36
Visite pastorale autour de la tente de la Rencontre - A FELDBACH, du 16 au 22 JUILLET 2018
Rencontres sous la Tente de la Rencontre, du lundi au vendredi. Le curé vous attend, pour vous écouter et échanger avec vous. Rencontres avec les visiteurs de malades, aidants, ....

LES PAROISSES
ORGANISATION GENERALE DE LA PAROISSE
EGLISE
Des Gestes pour le Baptêmes
Démarche à faire pour le Baptême
BENEDICTIONS ARBRES de la RECONNAISSANCE
RENTREE SCOLAIRE 2013-2014
LA REGLEMENTATION FUNERAIRE
CHRONIQUES PASTORALES
CHRONIQUES PASTORALES 2
LES PAROISSES !
LA VIE PAROISSIALE 2
MCR Mouvement Chrétien des Retraités
LA COMMUNAUTE DE PAROISSES
OBSEQUES en COURS sur la Communauté
DYNAMIQUE DIOCESAINE
PASTORALE des ENFANTS
CONCILE VATICAN II - 50 ans
LE MARIAGE !
LE BAPTEME en Eglise
PASTORALE de la SANTE
INFORMATIONS PASTORALES
LETTRE PASTORALE de notre Archevêque
EAP EQUIPE ANIMATION PASTORALE
LES SACREMENTS
LA VIE PAROISSIALE
BOUGE TON EGLISE
HOMMAGE à nos BENEVOLES !!!
LA PASTORALE DES JEUNES
LE SAVIEZ VOUS ?
CARITAS Equipe Locale
ART SACRE FELDBACH
AIR du TEMPS ?
LITURGIE
Servants d'Autel / enfants de Choeur....
CONSEILS de FABRIQUE
CPM CENTRE de PREPARATION aux MARIAGES Haut Rhin
CITATIONS du MOIS !
JEAN PAUL II
CMR CHRETIENS en MONDE RURAL
PRIERES pour Aujourd'hui !
HISTOIRE du DIOCESE de STRASBOURG
SOUVENIRS
ARCHIVES
LA Profession de Foi      

 

« La profession de foi  n'est pas un sacrement, mais un temps fort qui permet aux jeunes de réfléchir sur leur foi et une célébration qui compte pour les parents. Pour certains jeunes, la profession de foi est une étape importante dans leur itinéraire vers la confirmation. La profession de foi est une célébration au cours de laquelle des enfants renouvellent en leur nom propre l'engagement pris pour eux par leurs parents à leur baptême. »

 

Profession de foi

" Nous, nous croyons et nous avons reconnu que tu es le Saint de Dieu "
Profession de Pierre dans l'évangile de Jean, chapitre 6, 69-70

La profession de foi est proposée au cours d' une messe, aux enfants baptisés quand ils étaient petits et qui ont fait leur première communion. A 12 ans, ils sont capables de confesser leur foi, à haute voix, en présence de leur camarades et de leurs familles. La profession de foi n'est pas un sacrement , mais une étape vers une foi plus personnelle. L'enfant réaffirme son statut de chrétien et renouvelle les engagements de son baptême pris à sa place par ses parents, parrain et marraine. . La profession de foi est aussi une fête familiale, un rite de passage vers l'adolescence

 

Histoire de la Profession de foi

De la communion solennelle à la profession de foi

C'est à partir des années 50 que l'on commence à situer la profession de foi dans son rapport au baptême et à la communauté
En Occident, jusqu'au XIIe siècle, baptême et première communion étaient reçus simultanément. À la suite du 4e concile du Latran (1215), qui reporte la première communion à « l'âge de discrétion », la première communion se voit retardée à l'âge de 7 ou 12 ans, voire plus tard encore.

« Alors qu'avant, les sacrements de l'initiation chrétienne faisaient la maturité spirituelle, désormais c'est la capacité de discernement qui donne accès à la communion », explique le P. Jean-Paul Russeil, professeur de théologie à Poitiers et collaborateur d'un excellent dossier (1) sur le sujet.

Première communion

Avec le concile de Trente (1545-1563), la première communion est solennisée, sous l'influence notamment de saint Vincent de Paul. Les enfants y sont préparés, ce qui permet d'édifier aussi les parents.
À partir de la seconde moitié du XVIIe siècle et jusqu'en 1910, la première communion devient ainsi une véritable tradition culturelle.

Une profession de foi au cours de la messe

Tout change quand Pie X promulgue son décret Quam singulari (1910), qui autorise les enfants à communier dès 6-7 ans.
On en vient alors, afin de maintenir un certain nombre d'années de catéchisme, à distinguer la première « communion privée » se faisant en famille, de la « communion solennelle, vers 10-11 ans, se faisant devant tout le monde et ne relevant plus d'une initiation sacramentelle ».

Dès 1936, l'assemblée des cardinaux et archevêques de France, sensible à l'ambiguïté de cette célébration, suggère que « l'on donne à la communion solennelle, comme caractère essentiel, celui d'une profession de foi faite au cours de la messe ».
Du coup, dans les années 50, on commence à lier la profession de foi de la communion solennelle au renouvellement annuel par tous les chrétiens de la profession de foi baptismale, au cours de la vigile pascale, comme l'avait remis en valeur Pie XII.
« On vise ainsi à situer cette profession de foi dans son rapport au baptême et à la communion et dans son rite liturgique et communautaire », poursuit le P. Russeil. D'où l'apparition de l'aube, vêtement blanc qui, avec la croix et le cierge, rappelle cette dimension baptismale. » Ceci n'empêche pourtant pas l'appellation de « communion solennelle » de se perpétuer dans les mentalités.
(1) « La Profession de foi, chances et évolution », Fêtes et Saisons, n° 544, avril 2000, 26 F.

Claire Lesegretain

Credo : symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur;
qui a été conçu du Saint Esprit,
est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,
est mort et a été enseveli,
est descendu aux enfers ;
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l'Esprit Saint, à la sainte Église catholique,
à la communion des saints, à la rémission des péchés,
à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.

Amen.