Coeur du Sundgau > Lire un article > Qui sont les CPM ?
le 08/06/2018 à 14:15
Insriptions 1ère Communion - Rappel
Il est encore possible d'inscrire les enfants nés en 2010 au parcours de préparation à la Première Communion: jusqu'au 31 juillet 2018 au presbytère de Hirsingue ...
le 29/10/2017 à 21:36
Visite pastorale autour de la tente de la Rencontre - A HIRSINGUE, du 18 au 24 JUIN 2018
Rencontres sous la Tente de la Rencontre, du lundi au vendredi. Le curé vous attend, pour vous écouter et échanger avec vous. Rencontres avec les visiteurs de malades, aidants, ....

LES PAROISSES
ORGANISATION GENERALE DE LA PAROISSE
EGLISE
Des Gestes pour le Baptêmes
Démarche à faire pour le Baptême
BENEDICTIONS ARBRES de la RECONNAISSANCE
RENTREE SCOLAIRE 2013-2014
LA REGLEMENTATION FUNERAIRE
CHRONIQUES PASTORALES
CHRONIQUES PASTORALES 2
LES PAROISSES !
LA VIE PAROISSIALE 2
MCR Mouvement Chrétien des Retraités
LA COMMUNAUTE DE PAROISSES
OBSEQUES en COURS sur la Communauté
DYNAMIQUE DIOCESAINE
PASTORALE des ENFANTS
CONCILE VATICAN II - 50 ans
LE MARIAGE !
LE BAPTEME en Eglise
PASTORALE de la SANTE
INFORMATIONS PASTORALES
LETTRE PASTORALE de notre Archevêque
EAP EQUIPE ANIMATION PASTORALE
LES SACREMENTS
LA VIE PAROISSIALE
BOUGE TON EGLISE
HOMMAGE à nos BENEVOLES !!!
LA PASTORALE DES JEUNES
LE SAVIEZ VOUS ?
CARITAS Equipe Locale
ART SACRE FELDBACH
AIR du TEMPS ?
LITURGIE
Servants d'Autel / enfants de Choeur....
CONSEILS de FABRIQUE
CPM CENTRE de PREPARATION aux MARIAGES Haut Rhin
CITATIONS du MOIS !
JEAN PAUL II
CMR CHRETIENS en MONDE RURAL
PRIERES pour Aujourd'hui !
HISTOIRE du DIOCESE de STRASBOURG
SOUVENIRS
ARCHIVES
Qui sont les CPM ?      

QUI SONT LES CPM ?

“ Au carrefour de l’Eglise et de la société, les C.P.M. accueillent et accompagnent humainement et chrétiennement des jeunes dans leur démarche vers le mariage. ”

La fédération nationale des Centres de Préparation au Mariage (agréée par le ministère des affaires sociales comme organisme de formation) est en fait une équipe d’équipes : locales, diocésaines, régionales, nationale.

Ces équipes constituent un service dans l’Eglise de France, reconnu comme tel par les évêques, en lien bien évidemment avec la Pastorale familiale.

Composées de couples mariés et d’un prêtre accompagnateur, ces équipes répondent toutes au même objectif : rencontrer, écouter les jeunes tels qu’ils sont, partager avec eux le pourquoi de leur futur engagement.

Pour les Centres de Préparation au Mariage, la préparation au mariage est la mission de toute une équipe. Cette vie d’équipe, en plus des rencontres avec les jeunes, est le pivot du bon fonctionnement du service : pas de bonne animation sans équipe animée !

En France (car il y a aussi une Fédération internationale), on évalue en gros à :

-415 équipes de base

-4000 animateurs,

-44000 jeunes accueillis en sessions. (pour l’année 2005)

Les rencontres avec les jeunes se font en soirées, le dimanche ou pendant le week-end.

Nous disons simplement aux jeunes qui désirent se marier : “ Venez partager quelques heures avec nous, dialoguer avec des couples qui vivent les mêmes espérances que vous, avec des couples mariés depuis plusieurs années et avec un prêtre.

Ensemble nous parlerons de vos préoccupations actuelles : logement, travail, relations avec les beaux-parents, les amis, les premiers conflits dans le couple, le désir d’enfants…

Ensemble nous chercherons ce qui vous paraît important pour que votre couple dure, ensemble nous réfléchirons à votre démarche de vous marier à l’église. ”

Les Centres de Préparation au Mariage désirent simplement être des éveilleurs au dialogue dans le couple, mais aussi des éveilleurs sur le chemin de la foi. Le mariage est bien souvent un moment de retrouvailles avec l’Eglise.

La présence d’autres couples avec les mêmes doutes, les mêmes interrogations peut aider à libérer la parole et à découvrir d’autres horizons. Nous voulons proposer un lieu favorable à la spontanéité ; à l’échange, souvent fondateur. Nous ? Laïcs, nous suivons une formation familiale et sociale pour mener au mieux cette mission..

“ Notre raison d’être, est l’accompagnement des jeunes qui ont une demande de mariage à l’Eglise. Il s’agit de leur donner l’occasion, dans la rencontre d’autres couples fiancés et d’animateurs mariés depuis plus longtemps, d’approfondir leur échange sur cet engagement humain et spirituel. Nous privilégions l’écoute et partons de l’expérience des jeunes, de leurs attentes et de leurs questions. Nous parlons bien sûr des valeurs du mariage : liberté, fidélité, accueil de l’enfant, ouverture aux autres, engagement pour la vie. Dans un grand respect de ce que vit chacun. Il ne s’agit pas d’asséner des normes mais de mettre en valeur des repères pour faire vivre notre amour. La plupart des jeunes couples qui participent aux rencontres ont entre 2 et 5 ans de vie commune, et donc une expérience à partager. 90% des jeunes ne sont pas pratiquants. Mais ils ont demandé un mariage religieux. C’est pour eux un vrai engagement. ”

Il arrive parfois que la demande de mariage vienne au moment d’une fragilité du couple dans l’espoir de resserrer les liens. Les statistiques montrent bien un certain nombre de divorce après le mariage. C'est pourquoi ce moment de dialogue sur les motivations du mariage et sur la liberté de l’engagement de chacun des partenaires est importante. Il est arrivé que des couples retardent leur mariage ou y renoncent après une session.

Nos objectifs :

“ La Fédération a pour objectif d’étudier et de promouvoir tous les moyens propres à accueillir et accompagner les jeunes dans l’évolution de leur amour et de leur foi, et cela dans la perspective proche du mariage ; ainsi que d’encourager toutes les initiatives tendant directement ou indirectement au même but ”.

 

ACCUEILLIR : toujours laisser l’autres ‘avancer, ne jamais se mettre en avant. C’est se mettre au service des jeunes qui viennent en session.

 

ECOUTER : c’est rejoindre l’autre là où il en est, dans ce qu’il vit, sans jugement ni interprétation. Les jeunes ont des questions, notre rôle est de leur permettre d’accéder d’abord par eux-mêmes, à la part de réponse qui est en eux.

 

ENTRER EN RELATION : se rapprocher des jeunes nécessite toujours de quitter nos habitudes, de les rejoindre dans leur culture et leur langage, en particulier en renonçant à tout vocabulaire incompréhensible pour eux, afin que les paroles que nous dirons puissent être entendues.

 

SE FORMER : les trois attitudes qui précèdent nous en sommes convaincues, sont profondément humanisantes, profondément évangéliques. Mais elles ne vont pas de soi. Elles demandent un travail de remise en cause personnelle. Elles exigent aussi de s’exercer aux méthodes d’animation de groupe qui permettent la rencontre.

A partir de là, nous leur proposons des pistes pour aller plus loin, pour approfondir le sens de leur engagement et la signification du sacrement de mariage.

Nous parlons avec eux des exigences du mariage chrétien : liberté, fidélité, accueil à la vie, ouverture aux autres, indissolubilité.

Reprenant avec eux ce qu’ils nous disent d’eux-mêmes, avec leurs propres mots, nous cherchons à les inviter à faire mémoire de leur vie, pour y apercevoir les traces de Dieu, toujours déjà, cheminant avec eux, les invitant à aller vers plus de vie et à découvrir la joie d’un merci.

De quoi parle t-on ?

Les échanges portent  en général sur quatre lieux de vie de couple : la vie à deux, ses forces et ses fragilités, le couple et les enfants, le couple dans la société et dans l’Eglise. Mais ce qui compte c’est d’abord la richesse de l’échange, sans interdits. “ Une fois, dans un groupe, un couple a parlé de stérilité. Un autre couple vivait le mêmeproblème sans jamais avoir pu en parler. Tout à coup, ils ont pu faire face à cette réalité. ”

“ Pour nous, comme pour ces couples qui abordent avec plein d’espoir l’étape du mariage, les sessions sont une occasion de se donner un rendez-vous en couple, de prendre le temps du dialogue, de prendre soin de son couple, car comme beaucoup nous vivons à cent à l’heure. Les jeunes ont envie de réussir leur vie à deux et ils sont entourés d’exemples de divorces et de séparations. Dans un monde qui est plutôt prêt à négativer, on essaie de regarder et de se dire ce qui fait les points forts de son couple. Ce n’est pas un passeport pour la réussite. C’est une goutte d’eau dans le parcours, cela engage un dialogue à deux. Souvent, entre eux, les fiancés s’aperçoivent qu’ils n’ont pas parlé du tout.

Cela peut les aider d’entendre d’autres couples aborder un sujet qui pour eux est plus difficile. Parfois, ils se découvrent un peu différents de ce qu’ils croyaient : “ je pensais que tu croyais cela ou que tu voulais cela ”

S’écouter devant d’autres permet parfois de sortir d’une relation amoureuse fusionnelle, et de prendre le temps de se voir différents.

Comment aborder les questions de Foi?

Ces jeunes couples sont souvent éloignés de l’Eglise, l’un peut être pratiquant et l’autre non.

“ On n’impose rien, mais on répond aux questions sur le sens chrétien du sacrement de mariage.

Nous essayons d’avoir une parole vivante et positive, dans le respect de la liberté de chacun.

La préparation du mariage est un moment fort, où les fiancés sont prêts à entendre une parole sur une source d’amour qui vient de plus loin qu’eux-mêmes ”

Pas question de cacher que pour l’Eglise, le sacrement de mariage engage dans la durée. Le mot d’indissolubilité est difficile à entendre aujourd’hui, même si les couples ont l’espoir d’un mariage “ pour la vie ”. Cette question est abordée dans les sessions car trop de divorcés ont reproché à l’Eglise de ne pas les avoir avertis de l’impossibilité de remariage après un divorce.

On peut souligner la valeur du témoignage de couples plus âgés : “ S’engager dans la durée, c’est aussi accepter le droit à l’erreur et le temps du pardon ”

S’il y a un message propre à la fédération des CPM, c’est peut-être celui là :

 “ Des couples qui vivent un amour vivant dans la durée, cela existe, vous pouvez en rencontrer. ”

Mais pour partir du bon pied, rien ne vaut la force de la parole dans le couple. A tous les âges de la vie à deux !

« La Préparation au mariage est aussi un moyen d’approcher, de toucher, d’intégrer l’Evangile afin d’aller à la rencontre de Dieu à travers la rencontre des autres et çà c’est un grand bonheur ».

 

Marie-Pierre et Rémy Wolfer

Février 2007