Coeur du Sundgau > Lire un article > AArticle DNA de Jacques FORTIER
le 29/10/2017 à 21:36
Visite pastorale autour de la tente de la Rencontre - A HIRTZBACH, du 17 au 23 SEPTEMBRE 2018
Rencontres sous la Tente de la Rencontre, du lundi au vendredi. Le curé vous attend, pour vous écouter et échanger avec vous. Rencontres avec les visiteurs de malades, aidants, ....
le 04/09/2017 à 20:20
Semaine Pastorale - Autour de la Tente de la rencontre
Votre curé passe une semaine chez vous. Pour partager du temps avec vous / Pour vivre tout simplement avec vous / Pour se donner un temps pour vous, avec vous. Pourquoi? Pour nous retrouver, ...

LES PAROISSES
ORGANISATION GENERALE DE LA PAROISSE
EGLISE
Des Gestes pour le Baptêmes
Démarche à faire pour le Baptême
BENEDICTIONS ARBRES de la RECONNAISSANCE
RENTREE SCOLAIRE 2013-2014
LA REGLEMENTATION FUNERAIRE
CHRONIQUES PASTORALES
CHRONIQUES PASTORALES 2
LES PAROISSES !
LA VIE PAROISSIALE 2
MCR Mouvement Chrétien des Retraités
LA COMMUNAUTE DE PAROISSES
OBSEQUES en COURS sur la Communauté
DYNAMIQUE DIOCESAINE
PASTORALE des ENFANTS
CONCILE VATICAN II - 50 ans
LE MARIAGE !
LE BAPTEME en Eglise
PASTORALE de la SANTE
INFORMATIONS PASTORALES
LETTRE PASTORALE de notre Archevêque
EAP EQUIPE ANIMATION PASTORALE
LES SACREMENTS
LA VIE PAROISSIALE
BOUGE TON EGLISE
HOMMAGE à nos BENEVOLES !!!
LA PASTORALE DES JEUNES
LE SAVIEZ VOUS ?
CARITAS Equipe Locale
ART SACRE FELDBACH
AIR du TEMPS ?
LITURGIE
Servants d'Autel / enfants de Choeur....
CONSEILS de FABRIQUE
CPM CENTRE de PREPARATION aux MARIAGES Haut Rhin
CITATIONS du MOIS !
JEAN PAUL II
CMR CHRETIENS en MONDE RURAL
PRIERES pour Aujourd'hui !
HISTOIRE du DIOCESE de STRASBOURG
SOUVENIRS
ARCHIVES
AArticle DNA de Jacques FORTIER      

ARTICLE DNA par Jacques Fortier, publié le 10/11/2011 à 05:00

Religion Paroisses catholiques Dix ans de redéploiement

La reconnaissance de la communauté de paroisses à Fessenheim (Haut-Rhin), en juin 2008.  Photo archives DNA

La reconnaissance de la communauté de paroisses à Fessenheim (Haut-Rhin), en juin 2008. Photo archives DNA

Vendredi, à Huttenheim (canton de Benfeld) se réuniront un millier de catholiques en responsabilités : prêtres, diacres, membres ordonnés ou laïques des équipes d’animation pastorale (EAP) et des conseils de zone. Ce temps fort marque la dernière étape d’un redéploiement sans précédent. De 767 paroisses, le diocèse passera à 169 communautés de paroisses.

Dans les familles catholiques pratiquantes, il y a souvent un petit feuillet punaisé au mur : c’est le calendrier des messes dans la communauté de paroisses. Exemple : dans la communauté Saint-Grégoire du Val de Munster, il y aura, ce samedi, messe à Haslach puis à Mittlach, dimanche à Gunsbach, puis à Munster.

Saint-Grégoire, c’est le regroupement de cinq paroisses (Munster, Stosswihr-Ampfersbach, Muhlbach-sur-Munster, Metzeral et Mittlach) et d’une annexe (Gunsbach). En dépendaient déjà, dans la vallée, Hohrod, Eschbach-au-Val, Luttenbach, Griesbach-au-Val, Soultzeren, Breitenbach et Sondernach.

La vieille équation « un clocher, une paroisse, un prêtre » n’a plus de sens désormais.

Quand la communauté a été officiellement créée, fin 2006, par Mgr Joseph Doré, ces cinq paroisses et treize communes partageaient déjà le même curé. Mais, depuis cinq ans, il est entouré d’une équipe d’animation pastorale (EAP), actuellement de cinq personnes (deux hommes, trois femmes) qui se répartissent les tâches. Localement, dans chaque commune, une équipe-relais (une, deux ou trois personnes) fait le lien avec les paroissiens.

Cette structure regroupée est désormais la règle. Le « réaménagement pastoral diocésain », discuté à partir de 1999, lancé en 2001 à Matzenheim dure depuis dix ans — et il reste 21 % de communautés à créer officiellement. Cette décennie sera fêtée ce vendredi à Huttenheim autour de M gr Jean-Pierre Grallet.

De 767 paroisses anciennes, l’Église catholique en Alsace passera à 169 communautés de paroisses. D’autres diocèses ont fusionné des paroisses ; en Alsace, le droit local des cultes compliquait la chose et on a donc préféré cette forme communautaire.

La vieille équation « un clocher, une paroisse, un prêtre », déjà bien écornée, n’a plus de sens, désormais. Cette réforme — que l’Alsace concordataire a faite plus tard que la plupart des autres diocèses — a été imposée par la baisse inquiétante du nombre de prêtres.

Faudra-t-il bientôt tout recommencer ?

Mais elle a aussi été l’occasion d’une réorganisation profonde : à chaque échelon (paroisse, communauté, zone, diocèse) ses tâches, partagées entre prêtres, diacres, coopérateurs de la pastorale et laïcs engagés. La rotation des messes n’est que la face la plus visible d’une redistribution des rôles dans l’Église de proximité.

Ce redéploiement a aussi multiplié les rencontres entre évêques et catholiques en responsabilité. En effet, chaque communauté de paroisses a fait l’objet d’une « reconnaissance » par l’archevêque ou l’un de ses collaborateurs. Ce sera le cas à Issenheim ce dimanche avec M gr Christian Kratz. À un rythme parfois soutenu, ces célébrations se sont succédé ces dernières années.

Dix ans après, une question rude se pose : faudra-t-il bientôt tout recommencer ? La courbe de l’effectif des prêtres (même en incluant les retraités encore valides) ne cesse de baisser. Personne ne peut dire si, dans vingt-cinq ans, le diocèse pourra encore fournir un prêtre à chaque communauté…