Coeur du Sundgau > Lire un article > Michel Quoist
le 08/06/2018 à 14:15
Insriptions 1ère Communion - Rappel
Il est encore possible d'inscrire les enfants nés en 2010 au parcours de préparation à la Première Communion: jusqu'au 31 juillet 2018 au presbytère de Hirsingue ...
le 29/10/2017 à 21:36
Visite pastorale autour de la tente de la Rencontre - A FELDBACH, du 16 au 22 JUILLET 2018
Rencontres sous la Tente de la Rencontre, du lundi au vendredi. Le curé vous attend, pour vous écouter et échanger avec vous. Rencontres avec les visiteurs de malades, aidants, ....

LES PAROISSES
ORGANISATION GENERALE DE LA PAROISSE
EGLISE
Des Gestes pour le Baptêmes
Démarche à faire pour le Baptême
BENEDICTIONS ARBRES de la RECONNAISSANCE
RENTREE SCOLAIRE 2013-2014
LA REGLEMENTATION FUNERAIRE
CHRONIQUES PASTORALES
CHRONIQUES PASTORALES 2
LES PAROISSES !
LA VIE PAROISSIALE 2
MCR Mouvement Chrétien des Retraités
LA COMMUNAUTE DE PAROISSES
OBSEQUES en COURS sur la Communauté
DYNAMIQUE DIOCESAINE
PASTORALE des ENFANTS
CONCILE VATICAN II - 50 ans
LE MARIAGE !
LE BAPTEME en Eglise
PASTORALE de la SANTE
INFORMATIONS PASTORALES
LETTRE PASTORALE de notre Archevêque
EAP EQUIPE ANIMATION PASTORALE
LES SACREMENTS
LA VIE PAROISSIALE
BOUGE TON EGLISE
HOMMAGE à nos BENEVOLES !!!
LA PASTORALE DES JEUNES
LE SAVIEZ VOUS ?
CARITAS Equipe Locale
ART SACRE FELDBACH
AIR du TEMPS ?
LITURGIE
Servants d'Autel / enfants de Choeur....
CONSEILS de FABRIQUE
CPM CENTRE de PREPARATION aux MARIAGES Haut Rhin
CITATIONS du MOIS !
JEAN PAUL II
CMR CHRETIENS en MONDE RURAL
PRIERES pour Aujourd'hui !
HISTOIRE du DIOCESE de STRASBOURG
SOUVENIRS
ARCHIVES
Michel Quoist      

Prière qui naît du quotidien 

Seigneur, pourquoi faut il toujours se forcer ?...

 

Je n’ai pas envie…

 

 

(Pour profiter pleinement de cette méditation, lire lentement ligne par ligne.)

 

Seigneur pourquoi faut il se forcer ?  

Je n’ai pas envie.

Je n’ai pas envie de me lever

et pas envie de me coucher.

Je n’ai pas envie de partir au travail

ou d’aller au collège

Je n’ai pas envie de faire le ménage

et pas envie de repasser le linge

Je n’ai pas envie d’éteindre le poste de télévision     et de faire mes devoirs.

Je n’ai pas envie de me taire

ou pas envie de parler

Je n’ai pas envie d’aller le voir

de lui serrer la main

et pas même de lui sourire.

Je n’ai pas envie de l’embrasser.

Je n’ai pas envie de rendre le service demandé,

de m’engager

et pas envie d’aller à cette réunion.

Je n’ai pas envie de résister

à l’appel des sentiers de traverses,

au détour de ma route

et pas envie d’éteindre ces images dorées,

projetées sans cesse

sur l’écran de mes rêves.

Je n’ai pas envie de me battre contre le temps 

de m’arrêter ;

de réfléchir

de méditer ta parole,

et pas envie de te prier

 

 

Seigneur,

pourquoi faut-il toujours se forcer, 

pour vivre chaque jour, 

comme tu veux que l’on vive ?

Ce n’est pas facile 

ce n’est pas gai.

J’ai si souvent envie de faire

ce que je ne dois pas faire,

et si peu envie de faire

ce qu’il faut que je fasse. !

Seigneur,

est-il vrai qu’il faille toujours se forcer

…quand on n’a pas envie.

 

 

 

Mon petit, dit le Seigneur,

il est vrai

que la graine doit être chaque jour arrosée

pour nous donner son arbre,

que la mère doit peiner pour que naisse l’enfant,  

et les parents pour l’élever

jusqu’à sa taille d’homme,

que le boulanger doit travailler la nuit

pour pétrir le pain,

et les ouvriers s’astreindre à la chaîne

pour que roule l’automobile

même s’ils n’ont point envie.

il est vrai

que les savants doivent longuement chercher

pour trouver le médicament qui guérit,

que les hommes doivent sacrifier leur vie

pour qu’advienne la justice,

et que les amoureux doivent mourir chaque jour

aux désirs égoïstes,

pour que vive l’amour

…même s’ils n’ont point envie.

 

Car où serait ta dignité, mon petit

ta belle liberté 

et ton pouvoir d’aimer.

Si le Père te donnait l’arbre et l’enfant tout fait,

et le pain cuit sur la table servie,

et le médicament sauveur sans erreurs possibles,

et l’univers comme un paradis pour une humanité paisible,

et les amours en fleurs,

sans risque de faner ?

 

 

 Il est difficile d’être homme

et difficile d’aimer

Je le sais.

Je n’avais point envie de gravir pendant trente ans

les marches du calvaire.

Mais mon Père désirait que ma vie toute entière

pour vous tous soit offerte,

Et Moi, je vous aimais, mes frères,

et je me suis forcé,

pour monter sur la Croix

c’est pour que tous vos efforts un jour,

soient couronnés de vie

 

Va, mon petit,

Va, mon petit,

Ne te demande pas si tu as envie de faire ceci ou cela,

Demande-toi si le Père désire

Pour toi et pour tes frères,

Ne me demande pas la force de te forcer,

Demande-moi d’abord d’aimer de toutes tes forces

et ton Dieu et tes frères.

Car, si tu aimais un peu plus,

tu souffrirais beaucoup moins

et si tu aimais beaucoup plus

de ta souffrance jaillirait la JOIE

en même temps que la VIE.

 

 

PRIÈRE DE MICHEL QUOIST, PRÊTRE ET ÉCRIVAIN