Coeur du Sundgau > Lire un article > La Chronique de Gérard le Paroissien : Prudence
le 29/10/2017 à 21:36
Visite pastorale autour de la tente de la Rencontre - A HIRTZBACH, du 17 au 23 SEPTEMBRE 2018
Rencontres sous la Tente de la Rencontre, du lundi au vendredi. Le curé vous attend, pour vous écouter et échanger avec vous. Rencontres avec les visiteurs de malades, aidants, ....
le 04/09/2017 à 20:20
Semaine Pastorale - Autour de la Tente de la rencontre
Votre curé passe une semaine chez vous. Pour partager du temps avec vous / Pour vivre tout simplement avec vous / Pour se donner un temps pour vous, avec vous. Pourquoi? Pour nous retrouver, ...

LES PAROISSES
ORGANISATION GENERALE DE LA PAROISSE
EGLISE
Des Gestes pour le Baptêmes
Démarche à faire pour le Baptême
BENEDICTIONS ARBRES de la RECONNAISSANCE
RENTREE SCOLAIRE 2013-2014
LA REGLEMENTATION FUNERAIRE
CHRONIQUES PASTORALES
CHRONIQUES PASTORALES 2
LES PAROISSES !
LA VIE PAROISSIALE 2
MCR Mouvement Chrétien des Retraités
LA COMMUNAUTE DE PAROISSES
OBSEQUES en COURS sur la Communauté
DYNAMIQUE DIOCESAINE
PASTORALE des ENFANTS
CONCILE VATICAN II - 50 ans
LE MARIAGE !
LE BAPTEME en Eglise
PASTORALE de la SANTE
INFORMATIONS PASTORALES
LETTRE PASTORALE de notre Archevêque
EAP EQUIPE ANIMATION PASTORALE
LES SACREMENTS
LA VIE PAROISSIALE
BOUGE TON EGLISE
HOMMAGE à nos BENEVOLES !!!
LA PASTORALE DES JEUNES
LE SAVIEZ VOUS ?
CARITAS Equipe Locale
ART SACRE FELDBACH
AIR du TEMPS ?
LITURGIE
Servants d'Autel / enfants de Choeur....
CONSEILS de FABRIQUE
CPM CENTRE de PREPARATION aux MARIAGES Haut Rhin
CITATIONS du MOIS !
JEAN PAUL II
CMR CHRETIENS en MONDE RURAL
PRIERES pour Aujourd'hui !
HISTOIRE du DIOCESE de STRASBOURG
SOUVENIRS
ARCHIVES
La Chronique de Gérard le Paroissien : Prudence      

La prudence

Avec un peu de réflexion, on se rend vite compte que cette troisième vertu cardinale que je voudrais évoquer aujourd'hui est beaucoup plus complexe qu'il y paraît et qu'on peut l'aborder à plusieurs niveaux

Ne m'en sentant pas capable, je n'insisterai guère sur la différence faite par les théologiens entre prudence naturelle et prudence surnaturelle, cette dernière réglant nos pensées, nos intentions, notre volonté, afin de rester fidèle à la volonté de Dieu. Cette prudence chrétienne est réglée par la foi. Elle suppose de réfléchir, mais aussi d'agir.

Car, et c'est vrai aussi pour la prudence naturelle, être prudent, ce n'est pas ne rien faire ou attendre que les autres prennent les décisions à notre place. La prudence humaine n'est pas limitée à un ou plusieurs domaines précis. Elle doit sous-tendre nos actions et notre comportement quotidiens.

Je vous propose quelques exemples qui me viennent à l'esprit et que chacun de vous pourra enrichir par les siens.

Le premier est notre qualité d'automobilistes : sommes-nous toujours prudents sur la route ? Respectons-nous le code, les limitations de vitesse etc. Ceci pour notre propre sécurité mais aussi celle des autres. Ce souci du prochain devrait nous être particulièrement cher à nous chrétiens.

Autre exemple, dans nos paroles : avons-nous toujours la prudence nécessaire lorsque nous parlons d'autrui, rapportons des informations dont nous ne sommes pas sûrs, colportons des bruits qui n'ont guère été vérifiés, sans même aller jusqu'à la médisance ou à la calomnie.

Ce qui est vrai pour cette prudence individuelle l'est tout autant pour la prudence que j'appellerai sociale, celle qui a pour objet la famille, la vie en société ou la vie politique.

Mais je me répète, être prudent ne veut pas dire ne rien faire. Or il me semble que de nos jours, c'est parfois à cela qu'aboutit un excès de prudence, autrement appelé principe de précaution. On n'accepte plus le risque ; on veut que chaque chose ait un responsable et on recourt de plus en plus systématiquement à la justice. Le milieu médical ou les responsables locaux de nos communes en savent quelque chose. J'ai encore en mémoire une commune qui avait planté une rangée de rosiers le long d'une rue nouvellement aménagée, rosiers qui quelques jours plus tard ont tous été arrachés parce qu'un de nos chers bambins pouvait y tomber et s'y faire mal, mettant en cause la responsabilité du maire. Ce serait parfois plus simple pour nos élus de ne rien faire. Mais est-ce vraiment cela la prudence ?

Suivons l'exemple du Christ qui dans bien des cas a parlé ou agi ( miracles ) en mettant contre lui les puissances politiques ou religieuses de son milieu, donc dirions-nous souvent aujourd'hui, de façon imprudente.

Etre chrétien aujourd'hui, affirmer sa foi, c'est peut-être imprudent, mais « aux prudents de ce monde ( les sages et les habiles ), le Père ne se révèle pas ». ( Mathieu )

Gérard Versini délégué au conseil de zone Sundgau