Coeur du Sundgau > Lire un article > Chronique de Gérard le Paroissien : Une église sans prêtre !
le 29/10/2017 à 21:36
Visite pastorale autour de la tente de la Rencontre - A HIRTZBACH, du 17 au 23 SEPTEMBRE 2018
Rencontres sous la Tente de la Rencontre, du lundi au vendredi. Le curé vous attend, pour vous écouter et échanger avec vous. Rencontres avec les visiteurs de malades, aidants, ....
le 04/09/2017 à 20:20
Semaine Pastorale - Autour de la Tente de la rencontre
Votre curé passe une semaine chez vous. Pour partager du temps avec vous / Pour vivre tout simplement avec vous / Pour se donner un temps pour vous, avec vous. Pourquoi? Pour nous retrouver, ...

LES PAROISSES
ORGANISATION GENERALE DE LA PAROISSE
EGLISE
Des Gestes pour le Baptêmes
Démarche à faire pour le Baptême
BENEDICTIONS ARBRES de la RECONNAISSANCE
RENTREE SCOLAIRE 2013-2014
LA REGLEMENTATION FUNERAIRE
CHRONIQUES PASTORALES
CHRONIQUES PASTORALES 2
LES PAROISSES !
LA VIE PAROISSIALE 2
MCR Mouvement Chrétien des Retraités
LA COMMUNAUTE DE PAROISSES
OBSEQUES en COURS sur la Communauté
DYNAMIQUE DIOCESAINE
PASTORALE des ENFANTS
CONCILE VATICAN II - 50 ans
LE MARIAGE !
LE BAPTEME en Eglise
PASTORALE de la SANTE
INFORMATIONS PASTORALES
LETTRE PASTORALE de notre Archevêque
EAP EQUIPE ANIMATION PASTORALE
LES SACREMENTS
LA VIE PAROISSIALE
BOUGE TON EGLISE
HOMMAGE à nos BENEVOLES !!!
LA PASTORALE DES JEUNES
LE SAVIEZ VOUS ?
CARITAS Equipe Locale
ART SACRE FELDBACH
AIR du TEMPS ?
LITURGIE
Servants d'Autel / enfants de Choeur....
CONSEILS de FABRIQUE
CPM CENTRE de PREPARATION aux MARIAGES Haut Rhin
CITATIONS du MOIS !
JEAN PAUL II
CMR CHRETIENS en MONDE RURAL
PRIERES pour Aujourd'hui !
HISTOIRE du DIOCESE de STRASBOURG
SOUVENIRS
ARCHIVES
Chronique de Gérard le Paroissien : Une église sans prêtre !      

UNE EGLISE SANS PRETRE

J'ai vécu en juillet dernier dans une paroisse du Sundgau (hors de notre communauté de paroisses) une expérience inattendue et en tout cas nouvelle pour moi : ne voilà-t-il pas qu'au moment où retentit la clochette annonçant le début de la messe, une paroissienne s'avance au micro pour annoncer que suite à un concours de circonstances imprévisible, il ne se trouvait aucun prêtre disponible pour célébrer l'Eucharistie et que la cérémonie se déroulerait en son absence comme c'est d'ailleurs déjà le cas dans certaines régions. C'est donc un groupe de laïcs qui a pris en charge la célébration, accompagné des servants de messe.

Celle-ci a donc eu lieu comme d'habitude avec la liturgie de la Parole et même un commentaire de l'évangile du jour tenant lieu d'homélie après quoi ont été dits le credo et la prière universelle puis une prière d'action de grâces précédant le Notre Père et la distribution de la communion.

Je ne sais ce que les paroissiens ont pensé de cette situation qu'ils découvraient tout comme moi mais une première réflexion est que nous devons nous préparer à vivre de tels instants, à la fois frustrants mais aussi riches d'émotions et de prise de conscience d'une réalité que nous refusons parfois d'accepter.

Je sais que le diocèse a entamé une réflexion sur ces cérémonies en l'absence de prêtre.

Pour ma part, j'y vois un certain nombre de contraintes, mais aussi une source possible d'enrichissement spirituel pour les fidèles :

-     la nécessité d'avoir, dans chaque paroisse, une équipe prête à animer une cérémonie qui ne soit pas superficielle (d'où un appel aux bonnes volontés, chacun devant se sentir concerné).

-     la nécessité pour chaque paroissien d'y être un participant actif, peut-être encore plus que d'habitude.

-     la nécessité d'avoir une chorale qui s'implique de tout son cœur  dans la célébration, soutienne  cette participation des fidèles et fasse corps avec elle.

   Certes la présence d'un prêtre pour célébrer l'Eucharistie dans sa plénitude de sacrement, restera toujours irremplaçable mais nous devons nous préparer à ce que ce ne soit pas toujours le cas.

    Nous devons nous dire que, même en son absence ponctuelle, la cérémonie eucharistique reste le cœur  de notre vie de chrétiens et que ce ne saurait être le prétexte pour dire « à quoi bon aller à la messe, il n'y a même pas de prêtre pour la célébrer ».

     Prions plus que jamais pour les vocations, pour que nous n'ayons pas, de plus en plus, à l'avenir, à célébrer des cérémonies en l'absence de prêtre.

cf Gérard VERSINI - délégué au conseil de zone