Coeur du Sundgau > Lire un article > INEDIT : Deux Papes au VATICAN !
le 08/06/2018 à 14:15
Insriptions 1ère Communion - Rappel
Il est encore possible d'inscrire les enfants nés en 2010 au parcours de préparation à la Première Communion: jusqu'au 31 juillet 2018 au presbytère de Hirsingue ...
le 29/10/2017 à 21:36
Visite pastorale autour de la tente de la Rencontre - A FELDBACH, du 16 au 22 JUILLET 2018
Rencontres sous la Tente de la Rencontre, du lundi au vendredi. Le curé vous attend, pour vous écouter et échanger avec vous. Rencontres avec les visiteurs de malades, aidants, ....

LES PAROISSES
ORGANISATION GENERALE DE LA PAROISSE
EGLISE
Des Gestes pour le Baptêmes
Démarche à faire pour le Baptême
BENEDICTIONS ARBRES de la RECONNAISSANCE
RENTREE SCOLAIRE 2013-2014
LA REGLEMENTATION FUNERAIRE
CHRONIQUES PASTORALES
CHRONIQUES PASTORALES 2
LES PAROISSES !
LA VIE PAROISSIALE 2
MCR Mouvement Chrétien des Retraités
LA COMMUNAUTE DE PAROISSES
OBSEQUES en COURS sur la Communauté
DYNAMIQUE DIOCESAINE
PASTORALE des ENFANTS
CONCILE VATICAN II - 50 ans
LE MARIAGE !
LE BAPTEME en Eglise
PASTORALE de la SANTE
INFORMATIONS PASTORALES
LETTRE PASTORALE de notre Archevêque
EAP EQUIPE ANIMATION PASTORALE
LES SACREMENTS
LA VIE PAROISSIALE
BOUGE TON EGLISE
HOMMAGE à nos BENEVOLES !!!
LA PASTORALE DES JEUNES
LE SAVIEZ VOUS ?
CARITAS Equipe Locale
ART SACRE FELDBACH
AIR du TEMPS ?
LITURGIE
Servants d'Autel / enfants de Choeur....
CONSEILS de FABRIQUE
CPM CENTRE de PREPARATION aux MARIAGES Haut Rhin
CITATIONS du MOIS !
JEAN PAUL II
CMR CHRETIENS en MONDE RURAL
PRIERES pour Aujourd'hui !
HISTOIRE du DIOCESE de STRASBOURG
SOUVENIRS
ARCHIVES
INEDIT : Deux Papes au VATICAN !      

Benoît XVI est rentré au Vatican, accueilli par le Pape François



Benoît XVI, pape émérite depuis sa renonciation au trône de pierre le 28 février 2013 dernier, est rentré au Vatican ce jeudi après-midi. Benoît XVI a quitté en hélicoptère le palais apostolique de Castel Gandolfo où il réside depuis fin février vers 16h30. Il rejoint à présent le monastère Mater Ecclesiae qui a été rénové et adapté pour le recevoir. Le couvent se situe dans les jardins de la Cité du Vatican. Pour la première fois dans l'histoire, deux Papes résideront donc à l'intérieur du Vatican.

Le Pape François a accueilli personnellement Benoît XVI à l'entrée du monastère, alors qu'à l'héliport, le Pape émérite était attendu par le doyen du Sacré collège, le Cardinal Sodano, le cardinal secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone, par le Substitut de la Secrétairerie d'Etat Mgr Becciu, par le secrétaire pour les relations avec les Etats Mgr Mamberti, par le président du Gouvernorat de la Cité du Vatican le cardinal Bertello et le secrétaire Mgr Sciacca. Benoît XVI a été accueilli avec "une grande et fraternelle cordialité" par le pape François, a indiqué le Vatican dans un communiqué. Les deux hommes ont ensuite brièvement prié ensemble dans la chapelle du monastère.

Benoît XVI vivra au premier étage du monastère

Le petit monastère de quatre étages (dont un au sous-sol) a été aménagé ces derniers mois en conséquence. Il est doté d'un ascenseur, ce qui permettra à Benoît XVI, qui vivra au premier étage, de pouvoir se déplacer sans problèmes. La résidence bénéficie d'une chambre d'amis qui sera toujours disponible pour le frère du Pape, Mgr Georg Ratzinger. Les autres personnes qui logeront au Mater Ecclesiae: Mgr Georg Gaenswein, son secrétaire et actuellement préfet de la Maison Pontificale, et les quatre "memores domini", laïques consacrées, qui s'occupent des tâches quotidiennes. La secrétaire, Birgit Wansing, ne logera pas au monastère. Et puis, le diacre belge qui est resté aux côtés de Joseph Ratzinger durant les deux mois de permanence à Castel Gandolfo, étant donné que Mgr Gaenswein était très occupé au Vatican, prendra congé ce jeudi.

Sur ce retour de Benoît XVI, Romilda Ferrauto RealAudioMP3

Le 28 février, à 20h, une foule en pleurs avait vu se refermer les portes de la résidence pontificale de Castelgandolfo. Les dernières paroles de Benoît XVI avaient suscité une vive émotion:
« Je ne suis plus qu’un simple un pèlerin qui entame la dernière étape de son pèlerinage sur cette terre. Mais je voudrais encore, avec tout mon cœur, avec tout mon amour, avec ma prière, avec ma réflexion, avec toutes mes forces intérieures, travailler pour le bien commun et le bien de l’Eglise, de l’humanité ».

L’Eglise catholique était sous le choc de la renonciation historique de Benoît XVI, désorientée, inquiète quant à l’avenir. Certains voyaient d’un mauvais œil la future cohabitation inédite entre deux papes et redoutaient une déstabilisation de la communauté ecclésiale. Deux mois plus tard, Joseph Ratzinger revient au Vatican dans un contexte qui a profondément changé. Le nouveau pape venu des Amériques, dont l’élection a suscité un engouement planétaire, a eu le temps de s’installer et a su s’attacher l’adhésion des fidèles et même des médias par son style direct, ses gestes chaleureux, son amour de la simplicité. Le gouvernail de la barque de Pierre est donc passé dans d’autres mains. Quant à Benoît XVI, il avait déjà assuré son successeur de sa déférence et de son obéissance inconditionnelles. « Je reste d'une façon nouvelle près du Seigneur crucifié » – avait-il affirmé quelques heures avant de quitter sa charge.

Comment oublier sa dernière audience générale le 27 février :
« Ces derniers mois, j’ai senti que mes forces avaient diminué et j’ai demandé à Dieu de m’éclairer pour prendre la juste décision pour le bien de l’Église. Je continuerai à accompagner le chemin de l’Église par la prière et la réflexion ».

Fatigué et affaibli par l’âge, Benoît XVI a mené depuis sa renonciation une vie extrêmement discrète. Intellectuel timide et raffiné, victime pendant son pontificat mouvementé de préjugés et de critiques impitoyables, Joseph Ratzinger ne saurait faire ombrage à son successeur qui a su ravir les foules en si peu de temps et moins encore interférer dans le gouvernement de l’Eglise. Et si, à la faveur d’un soudain retournement médiatique, l’opinion publique a tendance à tort à opposer les deux papes, François a, au contraire, multiplié les gestes d'amitiés envers son prédécesseur.

Loin d’entraver le nouveau pontificat, cette proximité pourrait au contraire permettre aux deux papes de maintenir des liens fréquents et fructueux. D’autant que contrairement aux apparences, l'Eglise catholique n'a pas changé de cap ni de valeurs. La succession apostolique fait partie de l’histoire et elle se poursuivra d’une manière nouvelle.

Source : radiovatican.va